Le PNUD Cameroun recrute – Responsable de projet - ONUDC

National Project Officer – Responsable de projet - ONUDC




Background

L’ONUDC en tant que gardien de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée, adoptée par la résolution 55/25 de l'Assemblée générale le 15 novembre 2000, est le leader mondial dans la lutte contre les crimes transnationaux, y compris le trafic illicite d’espèces protégés et ressources naturelles.

En outre, L’ONUDC, à travers ses mandats accompagne les états membre à prendre des mesures efficaces contre la criminalité transnationale organisée, notamment : le trafic de drogue, le blanchiment d'argent, la traite des personnes, le trafic de migrants, le trafic d'armes à feu et d'autres tendances et problèmes émergents.

A travers son Programme mondial de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts (WLFC), l’ONUDC fournit un cadre pour mettre en place une gamme d'activités d'assistance technique au sein de plusieurs domaines thématiques, en vue de renforcer les capacités de prévention et de répression de la criminalité de la faune et de la flore sur une base régionale, nationale et locale. Le Programme mondial sensibilise également les différentes parties prenantes, y compris la société civile, aux niveaux mondial et régional, afin de réduire la demande d'espèces sauvages. Plus précisément, l'ONUDC travaille avec les systèmes juridiques et les organismes d'application de la loi des États membres afin de: renforcer les cadres politiques, législatifs et réglementaires ; améliorer les connaissances et les compétences d'enquête et de poursuite des activités criminelles connexes ; augmenter la prise de conscience quant à la nature et l'ampleur des crimes contre l’environnement ; renforcer la coopération au niveau bilatéral et régional.

Concerné par l’ampleur du braconnage et du trafic des espèces sauvages, des produits forestiers et d’autres ressources naturelles, à leur impact sur l’environnement, et surtout à leur impact en termes de paix et de sécurité en Afrique Centrale, vu que le braconnage est une source de financement importante pour différentes sortes de groupes armés qui opèrent dans la région, l’ONUDC met en œuvre depuis 2018 le projet « Renforcement des capacités des acteurs de la chaîne pénale et de la coopération entre les Etas Membres de la CEEAC pour la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et le trafic illicite des ressources naturelles », financé par l’Union européenne. Ce projet a pour ambition d’appuyer la lutte contre le braconnage et les trafics de ressources naturelles selon un axe sécuritaire notamment à travers des synergies renforcées entre les entités chargées de la préservation des aires protégées (eaux et forêts, éco-gardes, gestionnaires des parcs nationaux), les forces de défense et de sécurité et les structures chargées des enquêtes et des poursuites (agents et officiers de police judiciaire et magistrats).

Dans le souci de faire face à la nature transnationale de ce trafic et de cibler les zones plus vulnérables, l’ONUDC a travers ce nouveau projet « Les jeunes, tisserands de la paix dans les régions transfrontalières du Gabon, Cameroun et Tchad » financé par le Fonds de Consolidation des Nations Unies (PBF). Elaboré sous la coordination de l’UNESCO, veut d’avantage porter son action sur le renforcement des capacités des jeunes en gestion de mouvements associatifs et en prévention des conflits et des violences, et contribution de la jeunesse dans la prévention des activités de trafic illicite.

Pour la mise en œuvre de ce projet, qui fait partie de son Programme mondial de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts de l'ONUDC en Afrique Centrale grâce aux contributions financières de l'UE, de la France, des États-Unis et d'autres donateurs, l’ONUDC s’appuiera sur l’expérience de ses autres projets/programmes mis en œuvre dans la région.


Duties and Responsibilities

Ce poste vise à faciliter la mise en œuvre du projet « Les jeunes, tisserands de la paix dans les régions transfrontalières du Gabon, Cameroun et Tchad » financé par le Fonds de Consolidation des Nations Unies (PBF) et aura pour mission principale de veiller à la planification, la coordination, la mise en œuvre et le suivi du projet sur les trois pays.

Le poste est basé à Yaoundé. A cet effet, le lieu d'affectation est Yaoundé avec des missions fréquentes à Maroua et dans d'autres zones frontalières conformément aux objectifs du projet.

Le titulaire sur le poste, opère sous l'égide du Bureau régional de l'ONUDC pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre (ROSEN) situé à Dakar, au Sénégal, avec des voyages fréquents et importants dans de nombreux endroits de la sous-région. Le chargé du programme travaillera sous la supervision directe du Coordonnateur Régional de l'ONUDC du Programme mondial de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts, basé à Libreville, et sous les conseils stratégiques du Directeur Régional pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Il/Elle travaillera en étroite collaboration avec le Coordonnateur du projet de l’UNESCO, des bureaux des agences récipiendaires dans les trois pays, y compris dans les régions frontalières concernées par le projet, et l’équipe des Bureaux des Coordinatrices et Coordonnateur Résidents et en particulier avec les Conseillères en Paix et Développement (PDA) des trois pays.
Fournir un soutien technique et logistique pour la mise en œuvre des activités pertinentes du programme au quotidien dans les zones cibles ;
Maintenir un contact régulier avec les partenaires nationaux pour soutenir la mise en œuvre, l'expansion et la collecte de fonds du programme ;
Assurer le caractère transfrontalier des activités tout au long de la mise en œuvre du programme ;
Coordonner le suivi régulier des activités des partenaires chargés de la mise en œuvre ;
Assurer la cohérence et la qualité des composantes du projet dans sa mise en œuvre ;
Elaborer, en concertation avec les points focaux des trois pays, un Plan de Travail Annuel (PTA), ainsi que des plans de travail trimestriels et mensuels détaillés ;
Consolider les rapports d’activités du programme tels que dans les documents de projet ; Assurer le suivi et le contrôle du déboursement des fonds mis à disposition dans le cadre de l’exécution des programmes de terrain.

Fonctions et responsabilités spécifiques liées au Programme mondial de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts.
Synthétiser les rapports d'activités trimestriels, semestriels et annuels ;
Soutenir la préparation des rapports narratifs et financiers des donateurs ;
Identifier les besoins de formation, préparer et animer des sessions de formation ;
Soutenir la gestion efficace des connaissances des preuves, données et produits de connaissance internes et externes pertinents pour le travail de l'ONUDC sur la lutte contre le trafic illicite, y compris la collecte d'exemples de bonnes pratiques mondiales ;
Soutenir la mise en œuvre des activités du du Programme mondial de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts ;
Participer à la programmation et à l'exécution des activités d'assistance technique du Programme mondial de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts au niveau national, sous-régional et régional ;
Participer à l'organisation des réunions, ainsi que des séminaires, des plénières et des ateliers ;
Contribuer à l'élaboration de politiques et d'institutions qui répondront aux problèmes et aux besoins des pays en collaboration avec le(s) gouvernement(s) et d'autres partenaires stratégiques ;
Soutenir le processus de renforcement des capacités des institutions nationales gouvernementales et non gouvernementales dans le domaine de la justice pénale ; et de la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts
Effectuer des recherches et des analyses juridiques selon les instructions ;

Competencies

  • Savoir-faire et compétences1
  • Connaissance de la problématique de consolidation de la paix dans les zones frontières d’au moins un des trois pays ;
  • Maîtrise des notions de droits de l’Homme, de genre, de renforcement du rôle des femmes et des jeunes dans la consolidation de la paix ;
  • Connaissance des procédures du PBF et des Nations Unies ;
  • Dynamisme, esprit d’initiative et goût d’acquérir de nouvelles connaissances ;
  • Compétences informatiques (MS Word, Excel, Powerpoint, systèmes de base de données, Outlook, etc.

Savoir-faire et compétences2
Excellentes compétences en communication orale et écrite avec des interlocuteurs de haut niveau pour faciliter la liaison avec le gouvernement et les organisations internationales ;

Capacité à assurer des responsabilités au sein d’une équipe. Capacités avérées d’écoute et d’encadrement et à soutenir les autres membres du personnel.

Capacité à travailler en équipe et au sein d’équipes multiculturelles et multisectorielles ; Capacité à travailler de manière autonome et sous pression pour atteindre les objectifs dans les temps et être capable de prendre des initiatives.

Autres compétences:
Professionnalisme : Connaissance et compréhension des théories, concepts et approches relatifs aux questions de contrôle et de prévention de la criminalité, de la drogue et/ou du terrorisme. Connaissance des politiques et des pratiques en matière de contrôle international des drogues, ainsi que des mandats de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime. Connaissance et spécialisation dans des domaines de fond et fonctionnels avec de très bonnes capacités de recherche et d'analyse. Capacité à identifier et à contribuer à la résolution de problèmes/questions. Connaissance de diverses méthodologies et sources de recherche, y compris les sources électroniques sur Internet, l'intranet et d'autres bases de données. Faire preuve de fierté dans son travail et ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; est consciencieux/se et efficace dans le respect des engagements, des délais et des résultats ; est motivé/ée par des préoccupations professionnelles plutôt que personnelles ; faire preuve de persévérance face à des problèmes ou des défis difficiles ; reste calme dans les situations de stress. Prend la responsabilité d'intégrer la perspective de genre et d'assurer la participation égale des femmes et des hommes dans tous les domaines de travail.
Communication : Parler et écrire de manière claire et efficace ; écouter les autres, interpréter correctement les messages des autres et y répondre de manière appropriée ; poser des questions pour clarifier et montrer son intérêt pour une communication à double sens ; adapter le langage, le ton, le style et le format à son public ; faire preuve d'ouverture pour partager des informations et tenir les gens informés.
Travail d'équipe : Travaille en collaboration avec ses collègues pour atteindre les objectifs de l'organisation ; sollicite des contributions en valorisant réellement les idées et l'expertise des autres ; est disposé/ée à apprendre des autres ; place l'agenda de l'équipe avant l'agenda personnel ; soutient et agit en accord avec la décision finale du groupe, même lorsque ces décisions ne reflètent pas entièrement sa propre position ; partage le crédit des réalisations de l'équipe et accepte la responsabilité conjointe des lacunes de l'équipe.

Autres compétences requises

D'excellentes compétences en matière de rédaction de documents et de recherche sont requises. Une connaissance à jour et une expérience pratique des politiques, directives et procédures des programmes des Nations unies sont considérées comme un atout ; de solides compétences en matière de présentation sont également un atout.

Required Skills and Experience

Education

Diplôme universitaire de niveau Master ou équivalent en Gestion de programmes de

développement/humanitaires, Sciences Humaines et Sociales, Développement international, Sciences politiques ou toute autre discipline équivalente.

Expérience Professionnelle
  1. Expérience professionnelle de 4 ans minimum, dont au moins 2 dans l’analyse et la gestion des conflits ;
  2. Expérience avérée dans la gestion de programmes et de l’approche axée sur les résultats ;
  3. Expérience dans la conduite des consultations avec le gouvernement et les donateurs ;
  4. Expérience en suivi et évaluation des projets;
  5. Expérience professionnelle acquise au niveau international ;
  6. Expérience au sein des Nations Unies ;
  7. Expérience dans l’analyse et la gestion des conflits liés aux ressources naturelles, à la gestion de la transhumance transfrontalière, ou la prévention des trafics illicites ;
  8. Expérience dans la gestion de programmes d’entrepreneuriat sociale, environnemental, économie verte ou des moyens de subsistance alternatifs ;
  9. Expérience dans la gestion de programmes sensibles au genre et l’intégration de la dimension genre dans la programmation ;
  10. Expérience dans la communication, en particulier les réseaux sociaux.
Langues
Excellente maîtrise du français (parlé et écrit) et bonne connaissance (parlé et écrit) de l’anglais

Consitution du dossier : (OBLIGATOIRE)

Le dossier à joindre lors de l'acte de candidature doit comporter:
un P11/CV à jour+ copie du diplome+copie CNI/ Passeport National 

Cliquez ici pour postuler en ligne !


NB: 
Le dossier sus indiqué doit être scanné en un seul fichier PDF qui sera joint lors de l'acte de candidature. L'absence du dossier requis entrainera l'élimination du candidat.
Seuls les candidats présélectionnés seront contactés


Le PNUD Cameroun recrute – Responsable de projet - ONUDC Le PNUD Cameroun recrute – Responsable de projet - ONUDC Reviewed by Admin on octobre 23, 2020 Rating: 5

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.