Avis de recrutement : Consultants Individuels - Production, Publication et Diffusion d’articles, Documents de Bonnes Pratiques, Rapports ou Guides Usuels

Avis de recrutement : Consultants Individuels - Production, Publication et Diffusion d’articles, Documents de Bonnes Pratiques, Rapports ou Guides Usuels

Avis de recrutement : Consultants Individuels - Production, Publication et Diffusion d’articles, Documents de Bonnes Pratiques, Rapports ou Guides Usuels


CHERCHEURS POUR LA PRODUCTION, LA PUBLICATION ET LA DIFFUSION D’ARTICLES, DOCUMENTS DE BONNES PRATIQUES, RAPPORTS OU GUIDES USUELS SUR LA CONSOLIDATION DE LA PAIX DANS L’EXTREME-NORD DU CAMEROUN

Projet : « Jeunesse et Stabilisation pour la Paix et la Sécurité » Dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun

RECRUTEMENT DES CHERCHEURS POUR LA PRODUCTION, LA PUBLICATION ET LA DIFFUSION D’ARTICLES, DOCUMENTS DE BONNES PRATIQUES, RAPPORTS OU GUIDES USUELS SUR LA CONSOLIDATION DE LA PAIX DANS L’EXTREME-NORD DU CAMEROUN
ype de Contrat :                              Individual consultant (IC) 
Durée :                                               04 mois
Date de début :                                  Juillet  2020                
Lieu :                                                  Maroua, Cameroun



TERMES DE REFERENCE

I-Contexte et justification :

Les Etats, régions ou provinces riverains du Bassin du Lac Tchad sont touchés par les attaques des groupes armés de Boko Haram depuis 2009. Les localités de l’Extrême-Nord Cameroun, frontalières au Nigéria et au Tchad sont impactées depuis 2013 : morts, réfugiés, déplacés internes, retournés, déflatés économiques, etc.

Les forces de défense et de sécurité, nationales et multinationales, appuyées par les communautés organisées notamment en comités de vigilance, ont abouti à une inflexion de la crise en 2017. Ce qui a permis d’enregistrer depuis novembre 2017, les premières vagues de personnes associées qui se sont rendues en réponse à l’appel lancé par les autorités, en prélude aux opérations de nettoyage de la forêt de Sambissa. Ces opérations ont conduit à des replis des combattants de Boko Haram dans les Monts Mandara (JAS) ou dans les îles du Lac-Tchad (ISWAP). La poursuite des attaques kamikazes, des attaques des positions militaires et les razzias dans des villages jusqu’aujourd’hui font noter que lesdits groupes armés résistent et tendent à se reproduire (naissance de la tendance Bakoura). Face aux risques actuels d’enrôlements et de ré-enrôlements des jeunes, le projet « Jeunesse et stabilisation pour la paix et la sécurité dans l’Extrême-Nord du Cameroun » est mis en œuvre depuis juillet 2019. Les activités réalisées ou en cours du projet portent sur :
Les études sur les formes intergénérationnelles de médiation communautaire et de gestion pacifique des conflits, les domaines d’employabilité des jeunes et la cartographie et du profilage des jeunes bénéficiaires ;
La conduite de la communication pour le changement de comportements des jeunes à risques de violence extrême par les « ambassadeurs de la paix » et les « membres des clubs d’adolescents » sélectionnés dans les structures locales existantes et formés ;
La poursuite de la mise en place des associations des maîtres et maîtresses coraniques dont 557 membres ont été formés et dotés de manuels et affiches pour l’éducation à la citoyenneté et aux compétences de vie courante ;
L’organisation des sessions de préparation des jeunes qui peuvent rejoindre les écoles formelles ou qui peuvent continuer dans les centres d’alphabétisation fonctionnelle ;
L’organisation de la prise en charge psychosociale, psychologique ou psychiatrique dans les centres multisectoriels d’encadrement des jeunes existants et à renforcer dans les communautés cibles ;
La mise en place et l’assistance technique aux plateformes communautaires de réintégration des ex-associés et ex-otages dans leur communauté ;
L’organisation des activités d’autonomisation économique des jeunes bénéficiaires ;

Aussi est-il nécessaire d’identifier et consolider les meilleures pratiques des activités de terrain pour répondre et prévenir la violence extrême. Cela se fera en mettant l'accent sur le rôle que les jeunes et les femmes en particulier jouent dans leur milieu culturel et leurs traditions religieuses.

À cet égard, la présente consultation des chercheurs vise à documenter et publier sous forme d’articles, de rapports sur les bonnes pratiques ou de guides pratiques des actions menées sur le terrain. Cette consultation consistera en l'identification des enseignements tirés, des lacunes et des faiblesses existantes ainsi que des meilleures pratiques dans le domaine de la consolidation de la paix, pour améliorer la qualité des produits délivrés et partager les connaissances avec des acteurs intervenant dans les mêmes domaines à l’échelle du Bassin du Lac Tchad.

Objectifs de la consultation :

De manière générale, la présente consultation vise à mobiliser des chercheurs de compétences diversifiées exerçant dans la région de l’Extrême-Nord ayant une bonne connaissance de la Région pouvant cerner le sujet de la « stabilisation de la paix et la sécurité », pour assurer l’interconnexion entre la recherche et les activités du projet selon une dynamique de recherche-action.

La documentation des activités des groupes de jeunes et de femmes pour la paix soutenus dans le cadre de ce projet peut fournir des matériaux crédibles permettant de démontrer l’impact de ces interventions dans la vie des communautés. Cela contribuera à créer des preuves sur le rôle des femmes et des jeunes dans la consolidation de la paix, à travers la réponse et la prévention de leur exposition à l’extrémisme violent, pour sensibiliser aux défis et opportunités qui existent au niveau local dans la Région. Les résultats et les matériaux de la recherche seront utilisés pour ouvrir de nouveaux points d'accès pour la discussion et l'engagement sur la réponse et la prévention de l’extrémisme violent.

Ces recherches doivent être réalisées en référence au Plan des Nations Unies pour la prévention de l’extrémisme violent (adopté et publié en 2015), ainsi que les résolutions 1325, 1612 et 2250 et 2419 du Conseil de sécurité des Nations Unies, portant respectivement sur l’inclusion des femmes à la consolidation de la paix, la protection des enfants en situation des conflits, le rôle des jeunes dans la résolution des conflits et l’élimination de toutes les formes de violences sexuelles et sexistes en situation de conflits. 

Plus spécifiquement, la consultation devra permettre aux chercheurs, en lien avec les agences, les ONGs partenaires de mise en œuvre et les délégations régionales sectorielles responsables des produits du projet :
De capitaliser les données existantes, faciliter la collecte de nouvelles données de terrain, les traiter et produire des articles, des rapports usuels, des documents sur les bonnes pratiques ou des guides d’activités ;
De faciliter la publication des articles dans des revues scientifiques, la documentation des bonnes pratiques ou la publication des rapports et guides d’activités, suivant des démarches existantes à l’UNFPA ;
Participer à l’organisation et l’animation des ateliers ou autres mécanismes de diffusion des articles, documents de bonnes pratiques, rapports ou guides usuels, notamment dans les communes cibles et auprès de la sous-commission technique auprès du Centre DDR de Mora, du groupe de travail inter agences sur le DDR à Yaoundé, du groupe de travail sur la prévention de l’extrémisme violent de Maroua, et lors de l’atelier de diffusion des publications).

III. Produit attendu :

Les connaissances sont améliorées afin d’informer les parties prenantes et mieux mettre en exergue la dimension interrégionale de la violence extrême chez les jeunes à travers16 articles, documents sur les bonnes pratiques, rapports ou guides usuels publiés et diffusés.

IV-Méthodologie :

Les chercheurs retenus travailleront en étroite collaboration avec l’Unité de Gestion du Projet (UGP) qui supervisera leur travail. Ils définiront, ensemble avec l’équipe de l’UGP et les points focaux des agences, des partenaires d’exécution et des délégations régionales sectorielles responsables des produits, les sujets de recherche susceptibles d’aboutir aux 16 publications, ainsi que le calendrier des livrables attendus.

Les sujets de recherche seront arrêtés après la revue des documents spécifiques existants (rapports sur l’extrémisme violent touchant la région de l’Extrême-Nord, rapport des trois études réalisées , rapports spécifiques sur les catégories des bénéficiaires, plans de travail des partenaires d’exécution, rapport des activités réalisées, y compris par d’autres acteurs, etc.). L’annexe 1 aux présents TDRs donne une idée des sujets de recherche sollicitée.

Des descentes sur le terrain seront faites dans les zones de mise en œuvre du projet pour collecter des informations/données complémentaires, partager et enrichir les résultats des recherches dans les communes-cibles. Les frais de descente de terrain ou de mission de diffusion des résultats de la recherche seront directement pris en charge par le projet.

Un schéma méthodologique de travail assorti d’un calendrier détaillé devra être soumis et validé en tenant compte de tous les contours de la consultation.

Un canevas de rapport exécutif sera proposé à l’UGP pour chaque document, ainsi que les outils de collecte des données, le plan de rencontre/échange (interviews, focus group meetings, workshop, working progress) avec toutes les parties prenantes et l’échelle d’analyse des données.

V-Durée coûts de la consultation :

La durée de la consultation est de quatre (4) mois à compter de la date de signature du contrat. Cette période intègre la collecte des données, la production des documents et la participation aux ateliers de dissémination des documents produits.

Les prestations des chercheurs seniors qui encadreront chacun 3 chercheurs juniors et produiront au moins un document correspondront à 20 jours complets de travail.

Les prestations des chercheurs juniors qui produiront un ou deux documents à publier correspondront à 15 jours complets de travail chacun, soit au total 135 jours complets de travail.

VI-Profil des chercheurs candidats :

Chercheur senior (nombre 3 : anthropologie-sociologie, économie, psychologie)

N° 

Critères

Titulaire d’un Doctarat/PhD dans le domaine des Sciences sociales, notamment Psychologie, sociologie/anthropologie, économie

Avoir au moins 4 publications officielles dans des revues à comité de lecture (résumé ou dernière page de couverture avec présentation des auteurs, à joindre au dossier)


Justifier des expériences de publication dans des revues scientifiques en psychologie, anthropologie/sociologie ou économie

Avoir au moins 5 ans d’expériences de recherche-action sur les problématiques de consolidation de la paix dans le Bassin du Lac-Tchad.

Connaissance du contexte géographique, social et culturel de la région de l’Extrême-Nord et du Bassin du Lac-Tchad

Expériences d’encadrement des groupes de recherches similaires

Expérience de travail en équipe, dans un environnement multiculturel et multidisciplinaire.

Chercheurs Juniors (nombre : 9, soit en moyenne 3 par chercheur senior)

N° 

Critères

Titulaire de Doctorat/PhD, Master 2 ou étudiant en Master 2 dans l’une des disciplines des Sciences sociales notamment Psychologie, Sociologie, Anthropologie, Economie, Géographie humaine ou tout autre domaine apparenté ;

Avoir au moins 1 publication similaire aux documents faisant l’objet de la présente prestation ;

Au moins 3 ans d’expériences de recherche-action sur les travaux similaires dans ou avec les ONGs et les services sectoriels.

Parler couramment au moins une des langues locales utilisées dans les zones du projet (Foufouldé, Mafa, Mandara, Kanuri, Arabe-Choa, Kotoko).

Maitriser des outils de collecte et traitement des données (Kobo Collect, ODK, SPSS ou Access)


Expérience de participation à une équipe de recherche multidisciplinaire

Expérience de travail en équipe, dans un environnement multiculturel et multidisciplinaire ;

VII – Dossier de candidatures.

Le dossier de candidature devra être composé ainsi qu’il suit :
Une lettre de motivation adressée à Madame le Représentant Résident de l’UNFPA
Un Curriculum Vitae.
P11 des systèmes des Nations Unies
La photocopie du diplôme le plus élevé.
Une offre technique comprenant : 


la compréhension de la consultation, le résumé de services similaires, les objectifs, résultats et livrables attendus de la consultation, la méthodologie et le chronogramme de mise en œuvre ;

Les dossiers de candidature (en français ou en anglais) doivent porter le titre du poste (Chercheur Senior ou Chercheur Junior) et être envoyés par email à cameroon.office@unfpa.org au plus tard le 17 juillet 2020. Ils doivent être complets. Lesdits dossiers doivent être envoyés en une seule pièce jointe (format PDF uniquement).


NB :
UNFPA est un organisme qui promeut activement l’égalité des chances et entre les sexes.
Seuls les candidats présélectionnés seront contactés ;
Il n’y a pas de droits à acquitter, que ce soit au moment du dépôt de candidature ou après. 

Annexe 1

A titre indicatif et sur la base du document de projet et des rapports d’activités disponibles, les sujets de publication pourraient être :
Causeries éducatives et initiatives locales innovantes (par les pairs, intergénérationnelles) de communication pour le changement de comportement pour la promotion de la paix et de la sécurité ;
« l’arbre à palabre », pratiques de réconciliation musulmanes, chrétiennes ou coutumières et promotion de la paix et de la sécurité ;
Relation entre chefs traditionnels, associations locales des jeunes et des femmes, associations des maîtres et maîtresses coraniques et le centre DDR de Mora pour la réintégration des ex-associés et ex-otages dans leur communauté ;
Guide de médiation/conciliation de conflits à l’usage des leaders communautaires ;
Guide de prise en charge psychosociale des jeunes exposés à l’extrémisme violent ;
Guide de prise en charge psychologique et psychiatrique des jeunes exposés à l’extrémisme violent ;
Approche multisectorielle pour la redynamisation des centres d’encadrement des jeunes existant dans les communautés et consolidation de la paix et de la sécurité ;
Retour d’expériences d’introduction des modules d’éducation à la citoyenneté et aux compétences de vie courante dans les écoles coraniques et promotion de la paix et de la sécurité ;
Gouvernance locale des écoles coraniques et promotion de la paix et de la sécurité dans la région de l’Extrême-Nord : cas de la Commune de Kolofata (mise en place de l’association des maîtres et maîtresses coraniques, enregistrement et suivi des écoles, élèves et maîtres/maîtresses coraniques par les autorités locales) ;
Expériences des plateformes communautaires de médiation pour la réintégration des ex-associés et ex-otages dans les communautés cibles du projet ;
Guide d’identification et de prise en charge communautaire des élèves coraniques vulnérables à l’extrémisme violent de Boko Haram : cas de trois communautés cibles du projet (un dans chaque département) ;
Guide d’identification et de soutien à la réinsertion socio-économique des jeunes membres des comités de vigilance (à partir des expériences des communautés cibles du projet)
Guide d’identification et de réintégration communautaire des ex-associés/ex-otages/ex-détenus de Boko Haram (à partir de la théorie de sécurité humaine et des expériences des communautés cibles du projet) ;
Guide d’identification et de la réintégration communautaires des moto-taximen et « praticiens de la frontière » vulnérables à l’extrémisme violent dans les 10 communautés frontalières cibles du projet ;
Nuptialité de conjoncture (se marier pour survivre), protection des filles (moins de 18 ans) et enrôlement dans les groupes armés : cas des communautés cibles du projet ;
Prise en compte des jeunes dans les politiques publiques de reconstruction dans la crise de Boko Haram : cas des communautés cibles du projet ;
Guide de formation professionnelle à la carte et sous forme de partage d’expériences et renforcement de l’autonomisation économique des jeunes exposés à l’extrémisme violent ;
Guide de soutien à l’auto-emploi licite des jeunes vulnérables à l’extrémisme violent (à partir des expériences dans les communautés cibles du projet).|

COMMENT POSTULER
par email à cameroon.office@unfpa.org
Avis de recrutement : Consultants Individuels - Production, Publication et Diffusion d’articles, Documents de Bonnes Pratiques, Rapports ou Guides Usuels Avis de recrutement : Consultants Individuels - Production, Publication et Diffusion d’articles, Documents de Bonnes Pratiques, Rapports ou Guides Usuels Reviewed by Admin on juillet 15, 2020 Rating: 5

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.