Avis de recrutement : Conseiller.ère Technique Chaîne pénale et Gouvernance sécuritaire

Avis de recrutement : Conseiller.ère Technique Chaîne pénale et Gouvernance sécuritaire

Avis de recrutement : Conseiller.ère Technique Chaîne pénale et Gouvernance sécuritaire

DESCRIPTION DE L'OFFRE

A- Contexte

Le Ministère Allemand des Affaires Etrangères a mandaté la GIZ pour mettre en œuvre le

« Programme de développement des structures policières dans des pays partenaires Africains ». Ce programme a pour objectif de renforcer les capacités institutionnelles et personnelles des autorités, institutions et partenariats nationaux et régionaux de police sur la base de l'état de droit, et de contribuer ainsi à la lutte contre la criminalité transnationale organisée et le terrorisme dans les pays africains fragiles et en situation de (post-)conflit.

La composante-pays de ce programme au Cameroun, dénommée Projet de Renforcement des capacités de la Délégation Générale à la Sureté Nationale (RDGSN), a pour objectif général le renforcement des capacités de la police camerounaise pour mettre en œuvre ses plans de réforme, contribuer de manière professionnelle, transparente et dans le respect de l’État de droit à la stabilité régionale et nationale et pour consolider la confiance de la population.

Dans ce cadre, l’appui à la DGSN cherche à atteindre les trois résultats suivants :
Résultat 1 : La police judiciaire est renforcée dans sa capacité d’engager des poursuites contre des infractions de manière professionnelle et en conformité avec les lois.
Résultat 2 : La coopération entre la police et d’autres acteurs de la chaîne pénale est renforcée et contribue à la conformité légale des procédures d’enquête.
Résultat 3 : La division spéciale de contrôle des services est renforcée.

Pour la mise en œuvre de ses activités, le projet RDGSN de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) recherche un.e Conseiller.ère Technique Chaîne pénale et Gouvernance sécuritaire.

B- Domaine de responsabilité et tâches principales

Le.la titulaire du poste est responsable de l’appui à la conception, à la mise en œuvre et au suivi des activités du projet, particulièrement pour l’atteinte des résultats 1 et 2.

Dans ce cadre, et sous la responsabilité du chef de projet, il/elle assume les attributions suivantes :

Mise en œuvre du projet
Le.la titulaire du poste
  • Assure la cohérence de la stratégie des résultats 1 et 2 avec la stratégie générale du projet ;
  • Planifie les activités des résultats 1 et 2 du projet et assure leur opérationnalisation ainsi que celui du dispositif d’appui-conseils aux partenaires ;
  • Contribue à la conception des actions et outils de renforcement des capacités des institutions de la chaîne pénale en concertation avec la DGSN ;
  • Contribue au renforcement des synergies et mode de collaboration entre les services centraux de la DGSN et les autres acteurs de la chaine pénale ;
  • Appuie les acteurs de la chaîne pénale dans l’organisation et la méthodologie de travail ; suit, analyse et guide leur travail ;
  • Appui pour la réalisation de mesures internes (et externes) de sensibilisation et d’activités d’information sur les droits des personnes concernées par les mesures policières ;
  • Contribue à l’élaboration de procédures standardisées pour le traitement des plaintes ;
  • Contribue à la conduite d’une analyse de fonctionnalité et de besoins pour la Direction de la Police Judiciaire ;
  • Identifie les besoins d’études spécifiques et complémentaires et prépare ou vérifie les termes de références se rapportant aux actions proposées ;
  • Assure la mise à jour des progrès réalisés des résultats 1 et 2 et procède à leur suivi-évaluation (technique) interne à base des indicateurs, des risques et hypothèses ;
  • Contribue à élaborer les rapports de progrès au niveau interne ainsi que des rapports destinés aux bailleurs de fonds ;
  • Accompagne les bénéficiaires du projet en vue de leur appropriation des outils et instruments de développement de l’entreprenariat ;
  • Effectue le suivi et capitalise les activités des partenaires de mise en œuvre du projet (ONG internationales et nationales, …)
  • Accompagne les partenaires de mise en œuvre du projet dans leur déploiement sur le terrain ;
  • Contribue à l’organisation et à la facilitation des ateliers et séminaires organisés par le projet dans ses régions d’intervention ;
Communication
Le.la titulaire du poste
  • Assure une bonne communication et partage d’informations avec les autres conseillers techniques du projet ainsi qu’avec le conseiller technique principal ;
  • Communique et rapporte régulièrement au conseiller technique principal quant à l’état et le progrès de la mise en œuvre des activités ;
  • Communique et rapporte sur les concertations, réunions, ateliers etc. avec les partenaires et acteurs de la chaîne pénale ;
  • Assure le transfert des connaissances en partage avec le conseiller technique principale et l’expert suivi-évaluation ;
  • Documente les connaissances produites dans le projet en collaboration avec l’expert suivi-évaluation.
Autres attributions
Le.la titulaire du poste
Représente à la demande du conseiller technique principal le projet sur les questions relatives à la chaine pénale dans le cadre des réunions, des ateliers, du suivi technique, des missions de consultants et de visites de terrain vis-à-vis des partenaires privés, publiques et civils et le groupe cible.
Exécute toutes autres tâches à la demande du Conseiller technique principal.

PROFIL REQUIS

C- Qualifications, expérience et compétences requises

Qualifications
Être au minimum titulaire d’un master en Droit (droit pénal, droit criminel, droit publique, procédure judiciaire, etc.), en Science Politique, ou autre domaine connexe.

Expérience professionnelle
  • Avoir au moins 7 ans d’expertise pertinente avec la chaine pénale, et du renforcement de l’état de droit au Cameroun:
  • Structuration de la chaine pénale (acteurs directs et indirects de la justice pénale) ;
  • Fonctionnement de la chaine pénale (textes régissant l’activité et les interactions et les rapports entre les différents acteurs, services et structures) ;
  • Défis et champs d’amélioration de la pratique du système ;
  • Indicateurs de la chaine pénale (accès aux services, performance du système pénal, population carcérale) ;
  • Rôle des organisations de la société civile dans la chaine pénale ;
  • Avoir une expérience approfondie dans la promotion de la synergie entre les acteurs de la chaine pénale ;
  • Avoir une expérience dans la conduite d’analyse qualitative et de diagnostics des interactions entre divers intervenants de la chaine pénale ;
  • Avoir une parfaite maîtrise du code de procédure pénale ;
  • Avoir une expertise avérée dans l’élaboration de règles procédurales concernant l’utilisation des systèmes intégrés de gestion d’infractions ;
  • Avoir une expertise avérée dans la mise au point de plans de formation pour la spécialisation de la police judiciaire (par exemple dans la collecte de preuves ou sur le comportement à adopter dans les cas de violences sexuelles et sexistes).
  • Avoir une profonde expérience dans l’élaboration et l’harmonisation de règles procédurales dans des services de la police judiciaire (par exemple pour l’ouverture et le traitement de casiers judiciaires).
  • Avoir une Profonde expérience dans la conduite d’analyse des bases juridiques en ce qui concerne les droits des personnes incriminées sur le plan des procédures pénales, les obligations de la police pour assurer les droits des personnes incriminées en détention provisoire, ainsi que la répartition des compétences entre la police et d’autres acteurs.
  • Avoir une expérience avérée dans la numérisation des casiers judiciaires pour une utilisation simple et rapide par les services étatiques concernés et pour un échange d’informations entre les acteurs autorisés de la chaîne pénale.
  • Avoir une expérience dans l’élaboration de descriptifs de procédures pour le renforcement des droits des personnes incriminées et placées en détention provisoire sur le plan des procédures pénales ; réalisation de formations ad hoc.
  • Avoir une expérience dans l’élaboration et harmonisation des descriptifs de procédures pour les enquêtes nécessitant des mesures de protection particulières (par exemple, détention provisoire de femmes enceintes, interrogatoire de personnes victimes de violences sexuelles et sexistes et de crimes haineux, etc.).
  • Avoir une expérience dans l’appui à la réalisation de mesures internes (et externes) de sensibilisation et d’activités d’information sur les droits des personnes concernées par les mesures policières.
  • Avoir une expérience pertinente dans le travail de renforcement organisationnel et les dynamiques de changement (change management) ;
  • Disposer d’une connaissance approfondie du contexte camerounais ou de la sous-région constitue un atout.
Autres connaissances/compétences
  • Avoir une Pratique courante (à l’oral et à l’écrit) de la langue française et anglaise ;Avoir une connaissance de l’allemand serait un atout
  • Avoir des aptitudes technologiques, bonne maitrise de l’outil informatique.
  • Avoir d’excellentes aptitudes diplomatiques et de négociation ;
  • Etre apte à travailler en équipe et avoir un esprit d’initiatives développé ;
  • Etre apte à établir de bonnes relations avec les partenaires, à se concentrer sur l’impact et le résultat et à répondre positivement aux feedbacks ;
  • Etre apte à travailler sous pression et à gérer des situations complexes.
  • Avoir une ouverture d’esprit et la volonté de faire preuve d’adaptabilité et de souplesse dans les relations avec ses collaborateurs ;
  • Avoir un sens Pédagogique et le désir de s’inscrire dans un cadre de transfert de compétences ;
  • Avoir des connaissances dans la gestion, les procédures et l’organisation de la GIZ serait un atout
Date du début de contrat : 15 avril 2020

Période de contrat : 1 an renouvelable

Lieu d’affectation : Yaoundé, le poste pourrait exiger des déplacements dans le pays.

Délai de recevabilité des dossiers de candidature : 18 mars 2020

Classification interne du poste : Bande 4T sous la supervision hiérarchique du Directeur de Projet

Composition et dépôt des candidatures
  • Composition (exigée) des dossiers de candidature : Lettre de motivation, CV (2 pages maxi) et 03 références professionnelles
  • Toutes les candidatures seront uniquement reçues sur notre site carrière, via la plateforme e-recruiting accessible à travers le lien : https://gizkamerun.jobs.net
Les candidatures féminines sont fortement encouragées!

NB : Le recrutement à la GIZ n’est soumis à aucuns frais, ni médiation. Toute information frauduleuse détectée donnera lieu à l’élimination de la candidature du processus de recrutement en cours et de ceux à venir. Seuls les candidats sélectionnés seront contactés. Les dossiers non retenus seront détruits six mois après la date de publication.|

COMMENT POSTULER
Via la plateforme e-recruiting accessible à travers le lien : https://gizkamerun.jobs.net
Avis de recrutement : Conseiller.ère Technique Chaîne pénale et Gouvernance sécuritaire Avis de recrutement : Conseiller.ère Technique Chaîne pénale et Gouvernance sécuritaire Reviewed by Admin on mars 12, 2020 Rating: 5

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.